La gestion de patrimoine à Angers : les meilleurs conseils

gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine consiste à administrer des actifs appartenant à une famille. Ceux-ci peuvent être immatériels, matériels ou encore sous la forme d’obligations et de droits. Cette tâche revient en général à un conseiller en gestion de patrimoine. Celle-ci se résume en l’analyse et en la compréhension de la circonstance en vue de faire fructifier les biens.

Généralités sur la gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine, également appelée gestion des actifs, est une discipline qui englobe l’exécution d’un ensemble des meilleures pratiques juridiques, financières et fiscales. Ainsi, dans le cadre de votre gestion de patrimoine à Angers, vous pouvez utiliser un large éventail d’outils. À savoir les placements immobiliers, boursiers ou financiers. Mais aussi les assurances, les dispositifs juridiques et fiscaux. Néanmoins, la gestion de patrimoine est inscrite dans un contexte plus large, il s’agit de la concrétisation de ses projets de vie. Cette action peut se présenter sous différents aspects : transférer un patrimoine à ses enfants, accéder rapidement à une certaine forme d’autonomie financière, ou créer son métier. Pour mener à bien sa gestion de patrimoine, il convient de l’adapter à ses propres objectifs. Quelques dispositions et principes universels s’imposent sur n’importe quel patrimoine et sur n’importe quel projet personnel. Faire appel à un conseiller en gestion est d’ailleurs préconisé.

Organisez votre patrimoine et investissez sur le long terme

Organiser son patrimoine permet d’avoir une précision sur son projet et d’éviter des pièges. Concernant l’épargne, celle-ci doit être organisée en trois grandes poches. L’épargne de disponibilité vient en premier lieu. Celle-ci est constituée du montant disponible sur son livret, ou encore de la somme affectée aux achats des loisirs ou aux futures vacances. Afin d’organiser cette épargne, il est recommandé d’y placer un mois à deux mois de son salaire. Certains placements bancaires et livrets sont toutefois très peu rentables, ainsi, il n’est pas judicieux d’y mettre davantage. L’épargne de précaution, quant à elle, concerne des milliers d’euros placés en assurance-vie. Vous pourrez ainsi compter sur ces sommes en cas d’éventuelles difficultés telles que le problème de santé, les travaux imprévus ou encore la perte d’emploi. Une bonne assurance-vie vous permet d’obtenir entre 1,5 % à 2 % annuellement. Pour gagner en performance, vous pouvez également combiner votre placement à des actifs obligataires en y plaçant 6 à 9 mois de votre salaire. Une fois que vous avez accumulé une épargne de précaution ; investissez sur le long terme. L’immobilier, la bourse, et, dans certains cas, le capital-investissement, constituent autant d’investissements à long terme pouvant valoriser votre patrimoine. L’aire de jeu de la gestion de patrimoine à Angers est avant tout votre épargne sur le long terme.

Adaptez-vous aux phases d’accumulation et de consommation

La stratégie patrimoniale s’inscrit en quelques grandes phases. Durant votre vie professionnelle, vous passez tout votre temps à accumuler : votre recette est supérieure à votre dépense. Il s’agit de la phase d’accumulation. Vos horizons de placement sont souvent relativement lointains. Maximiser la rentabilité de votre épargne doit être votre objectif. N’hésitez pas à faire des investissements relativement risqués en vous constituant un portefeuille boursier varié. Ainsi, il vous sera possible d’obtenir une rentabilité moyenne de 8 %. Votre capital double en moins de 10 ans à ce rythme. Par ailleurs, vous pourrez le tripler en quinze ans et le quintupler en vingt-et-un ans. Planifiez des paiements mensuels pour vos placements avec des augmentations régulières. De cette manière, vous vous contraignez à investir sans réellement vous en apercevoir. Utilisez votre capacité d’emprunt pour investir dans votre résidence principale ou dans l’immobilier. Cela vous permettra d’obtenir un effet de levier nécessaire à la constitution d’un capital. La consommation est une autre étape de la gestion de patrimoine. Celle-ci cadre avec le moment où vous entamez la consommation de votre patrimoine ou à vivre partiellement de vos revenus du bien. C’est généralement le cas si vous prenez votre retraite ou décidez de relâcher vos activités professionnelles. Dans ces circonstances, la réallocation d’une partie de votre patrimoine vers des investissements générateurs des rendements réguliers est fortement recommandée.

Accordez de l’importance à la phase de transmission

Il est fréquemment trop tard de penser à l’anticipation de sa succession. Néanmoins, il s’agit d’un élément important en matière de gestion de patrimoine. Pour ce faire, il faut s’assurer de désigner correctement ses bénéficiaires de contrat d’assurance-vie et ses héritiers. Par ailleurs, il existe de nombreuses façons de réduire réellement les droits d’héritages versés par les héritiers. L’assurance-vie constitue une excellente niche fiscale en matière de succession. Il convient de noter que le système fiscal s’applique spécifiquement aux versements effectués avant l’âge de 70 ans. Dès lors, de votre vivant, vous pourrez faire des donations pour tirer parti de la déduction fiscale actuelle. De cette manière, en cas de décès, votre assiette fiscale sera réduite, constituant ainsi une donation au dernier héritier. Créer une SCI ou Société Civile Immobilière peut également être un levier efficace pour transmettre votre patrimoine immobilier. Pour finir, pensez à revoir les dispositions relatives aux contrats de votre assurance-vie et à élaborer votre testament.

Placements immobiliers : comment réussir son investissement
Transmission de patrimoine : comment s’y prendre ?