Qu’est-ce qu’un placement financier ?

La majorité des opérations économiques ne se dénouent pas par un payement immédiat, mais le plus souvent par un payement différé, c’est-à-dire à crédit. Du coup, pour faire fructifier leurs capitaux tout en évitant de les dépenser pour rien, les opérateurs économiques les investissent dans un placement financier rentable avec peu de risque.

Que faut-il savoir sur un placement financier?

Quand on parle de placement financier, il s’agit du fait d’investir un capital défini en le mettant de côté pour produire des intérêts. La plupart des placements se font principalement dans les banques et les assurances, mais ils existent aussi les entreprises qui ont besoin de financement afin de faire un profit mutuel. Tout cet investissement est en vue produire un intérêt, qui est en général, le loyer du capital investi ou la rémunération d’un prêt d’argent.

Pourquoi déposer son argent à la banque ?

L’investisseur a le choix entre deux types de comptes : les livrets, et les comptes à terme. Tout d’abord, il y a les livrets réglementés dont le taux d’intérêt et le plafond sont fixés par le gouvernement, tels que le Livret A, LDDS, PEL ; par contre les livrets non réglementés ce sont les banques elles-mêmes qui les fixent. L’argent peut être disponible à tout moment et la rémunération se fait par quinzaine, c’est-à-dire qu’ils produisent des intérêts acquis tous les 15 du mois. Pour les comptes à terme, l’argent doit être bloqué jusqu’à une échéance bien déterminée pour en faire du profit, car dans le cas contraire, l’argent investi ne produira point d’intérêt. L’avantage de ce type de compte est le taux d’intérêt beaucoup plus élevé que celui des livrets.

Les placements en assurance les plus rentables

Généralement, les investisseurs ont tendance à placer dans l’assurance-vie. Ce type de placement financier présente de grands atouts par rapport aux autres. Le souscripteur constitue son propre capital, et peut faire un retrait à tout moment. Ce n’est pas tout, il présente aussi un énorme atout fiscal, parce que contrairement aux autres placements, les intérêts de l’assurance vie ne sont point imposés sauf le retrait. Par contre, le plan d’épargne retraite comme le PERP, PERIN, et Madelin, est aussi souvent proposé par les assureurs. Il s’agit d’un placement du même type que l’assurance-vie, mais avec une forte contrainte : l’échéance de l’épargne est la retraite, alors que le souscripteur ne peut rien retirer avant cette échéance, sauf dans des cas exceptionnels. 

Qu’est ce que l’épargne à vue ?
Epargne à terme : zoom sur le PEL